Le Niwaki
Mon approcheMon_approche.html
Le NiwakiLe_Niwaki.html
Pinus densiflora 'Jane Kluis'Pinus_densiflora_Jane_Kluis.html
Technique de tailleTechnique_de_taille.html
Rempotage des pinsRempotage.html
Les Jardins d'YvesLes_Jardins_dYves.html
Pinus densiflora 'Tanyosho Compacta'
Prunus lusitanica 'Brenelia'Prunus_lusitanica_Brenelia.html

Pinus densiflora 'Tanyosho Compacta'

Contact et VenteContact_et_Vente.htmlContact_et_Vente.htmlshapeimage_13_link_0
AccueilAccueil.htmlContact_et_Vente.htmlshapeimage_14_link_0
Credit photo : yves brenelière-2014

Pinus densiflora (type)

                     Famille : Pinacées.

                     Genre : Pinus

                     Nom commun : Pin rouge du Japon.

                     Origine : Asie ( Nord - Est ) et Japon.

                     Rusticité : Résistant au froid et à la chaleur.

                     Exposition : Plein soleil.

                     Texture du sol : Tous les sols bien drainés.

                     Port de la plante : Elégant et souple.

                     Hauteur adulte : 15 à 20 mètres.

 

Les pins Densiflora sont des grands pins à écorce rouge orange. Les aiguilles vert clair, souples, mesurent de 4 à 6 centimètres de longueur et sont disposées par deux.

LE PIN PARASOL NAIN LE PLUS LUMINEUX DE VOTRE JARDIN

Ce pin japonais de petite taille mesure environ de 1.50 m à 2 m de hauteur. Il est souvent plus large que haut. Les dimensions peuvent varier avec la taille de ses pousses. Sa forme est naturellement semblable à l’espèce: Pinus d. Umbraculiféra ainsi qu’au pin méditérannéen (Pinus Pinéa).


Il est un cultivar issu du pin densiflora Umbraculiféra.


On peut pratiquer sur lui, la taille niwaki simple, tout en respectant son port naturel: celui d'un parasol.


Quand on connait le pin densiflora ‘Umbraculiféra’ et que l’on découvre le pin d. 'Tanyosho Compacta', on comprend très vite que bien que ces deux variétés/cultivars se ressemblent, il y a quelques détails qui les différencient.


La première différence se situe au niveau des aiguilles qui sont plus fines chez le pin d. ‘Tanyosho Compacta’. Son port est plus serré et plus souple.


La luminosité de ses aiguilles à partir de juin, est remarquable. A partir de septembre, sa robe passe du vert lumineux à la couleur vert et or de par les pointes des aiguilles qui jaunissent sur cinq à dix milimètres. Ceci se produit au moment de la descente de sève en fin d'été. Cette singularité s'effacera vers le mois de juin pour retrouver en été l'éclat général vert clair très lumineux de ses pousses juvéniles.


Sa végétation est un peu plus lente que le pin d. ‘Umbraculifera’.

Pinus densiflora 'Tanyosho Compacta'

J’ai découvert ce pin en 1990 dans une pépinière et même tout petit ce merveilleux pin aux aiguilles fines m’a séduit instantanément.


J’ai tout d’abord pensé que c’était un pin densiflora 'Umbraculifera' (type) un peu doré puis en regardant l’étiquette, celle ci me disait que je venais de découvrir une variété nouvelle à mes yeux.


Je l’ai planté dans mes jardins afin de mieux faire connaissance avec mon protégé.  Je vis qu’il se développait bien tout en ayant une bonne compacité.


Au printemps J’ai commencé à tailler l’extrémité de ces nouvelles pousses qui mesuraient environ une dizaine de centimètres, de façon à les égaliser. Le pin parut alors beaucoup plus dense et même petit,  me fit penser à un mini pin parasol.


Depuis les années 90 je ne cesse de multiplier ce merveilleux pin trop méconnu en France. Il fait le bonheur de mes nombreux clients.

Découverte de l'un des pins les plus décoratifs

Ses bourgeons petits et allongés se développent très tôt en avril sur une longueur de 10 à 15 centimètres. Ce sera la seule pousse de l’année. Les aiguilles se tiennent par deux. Elles termineront leur croissance en juin, tout en se disposant comme un goupillon autour de la pousse, de façon à capter un maximum de lumière.  


Au mois de Mai la floraison du pin d. ‘Tanyosho Compacta'  offre a la base des nouvelles pousses, dans la partie où il n’y a pas d’aiguilles, de nombreuses petites vésicules ovoïdes de couleur beige. Celles–ci, vont éclore en mai pour livrer leurs grains de pollen, afin de polliniser des jolis petits cônes violet très attrayants.


Ces cônes encore à l’état de fleur femelle, sont eux disposés en chapelet le long de la partie supérieure des pousses, parmi les aiguilles naissantes. A l’occasion d'une taille  trop sévère des nouvelles pousses, une bonne partie de ces grains de merveilles sera supprimée.



Descriptif végétatif

On pourrait penser que le pin d. ’Tanyosho Compacta' n’a pas besoin d’être taillé pour offrir toute sa finesse et sa luminosité.


Ce pin tout en rondeur, en souplesse  et en délicatesse est tout aussi merveilleux à l’état naturel que s’il est taillé, mais il n’a pas encore offert tout son potentiel.


Si je cherche à pratiquer sur lui la taille Niwaki, c’est simplement pour lui donner l’aspect d’un vieux pin parasol. Celui-ci dégage la sérénité et la rigueur nécessaire aux ambiances épurées de nos jardins ou de nos petits espaces.


Aussi, la taille permet au pin d’exposer toutes ses couleurs changeantes selon les saisons.

La taille Niwaki des Pinus densiflora 'Tanyosho Compacta'

Si vous voulez en profiter plus longuement, attendez fin juin avant de tailler les  pointes  hautes des nouvelles pousses de l’année, dans le but de les égaliser, en vous basant sur les plus basses

Les petits cônes tout justes fécondés vont reverdir en début d’été tout en grossissant jusqu’à atteindre deux centimètres. La maturité des cônes se terminera au bout de deux ans, libérant alors au printemps, les jours de grand soleil quelques graines très fines. Ces graines peuvent germer aussitôt dans un terreau humide.


Ce pin se développe tout en rondeur les premières années, puis au fil du temps les branches les plus basses périclitent et meurent. Ce phénomène se produit chez beaucoup d’espèces d'arbres. Les branches inférieures sont moins éclairées par le soleil et s’affaiblissent naturellement au profit des supérieures mieux éclairées.


C’est de cette façon que le pin se transforme au fil des années en parasol. Lorsque les pins sont plantés trop serrés, ce phénomène s’accélère, toujours à cause du manque de lumière.


Après quelques années notre pin laisse apparaître sous sa robe des branches rougeâtres et lumineuses, les jours ensoleillés. Cet atout du pin densiflora 'Tanyosho Compacta' lui offre un attrait remarquable.

Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014

Pinus densiflora 'Tanyosho Compacta' non taillé. Remarquons la pointe de ses aiguilles dorées en hiver.

Stages de taille NiwakiStages_de_taille_Niwaki.htmlContact_et_Vente.htmlshapeimage_30_link_0

Jeune pin d. Tanyosho compacta âgé de quatre ans.

En haut, jeunes fruits de quelques semaines.

En bas, fruit d'un an et deux ans.

    

Pinus densiflora 'Umbraculiféra Compacta' 


 

Toutes les branches sont utiles les premières années pour faire grossir le tronc.

Le pin d. 'Tanyosho Compacta' ne se taille que s’il a atteint le volume requis par rapport à l’espace.


Plus tard après qu’il ait atteint un bon volume proportionnellement à la grandeur de votre espace, vous pourrez éclaicir le pin en supprimant quelques branches les plus basses afin de mieux considérer les plus intéressantes et les mieux distribuées. Mais ce n’est pas une obligation. Vous écarterez ensuite les plus belles branches, en les fléchissant vers le bas. Elles seront maintenues à l’horizontale. Vous les attacherez en bas du tronc à l’aide de cordelettes que vous garderez le temps d’un printemps et d’un été.


Lorsque vous aurez supprimé le bois mort, les branches malingres ainsi que celles qui sont mal placées, vous commencerez à mieux découvrir celles qui sont en mouvement et que vous devez garder.


Le travail de structure se fait pendant le repos de la végétation.


Au fil du temps vous devrez retirer entièrement quelques plateaux de façon à ce que la lumière pénètre jusqu’au tronc. Plus votre regard sur votre pin s’élève et plus l’espace entre les plateaux sera réduit, autrement dit les premiers plateaux du bas seront davantage écartés que ceux du haut. Bien entendu il vous faudra égaliser en juin, toutes les nouvelles pousses de chaque houppier, tout en prenant garde de ne pas trop arrondir les bords. Ceci empêcherait les plateaux de s’élargir.


Si vous souhaitez que votre pin progresse en hauteur, vous pouvez juste épointer en juin le bout des pousses les plus hautes en les égalisant. Cette action devrait permettre de gagner à votre pin au moins dix centimètre de hauteur par an. Faites attention de ne couper les pousses qu’au niveau des aiguilles, c’est à dire que la coupe ne se fait pas dans la partie basse de la nouvelle tige dépourvue d’aiguilles.                      


La technique de taille et de structure



Une simple taille d'égalisation des nouvelles pousses au printemps pourrait suffire



Vous n’êtes pas obligé de lui faire subir une taille sévère tout comme vous pourriez le pratiquer sur un pin sylvestre, qui lui peut accepter d’être davantage séparé et écarté au niveau des branches. Il suffit simplement de donner de la place à chaque plateau, en recherchant l’horizontalité.

Tous ces conseils sont bien sûr plus faciles à comprendre lors de la construction de votre Niwaki.


Eclaircissage des brindilles et des branches sur un pin vigoureux


Un éclaircissage permet de consolider les plateaux. Les brindilles et les branches aérées se renforcent. Cette intervention a aussi pour but de rendre le pin plus transparent par la suite (voir photo ci-dessous)

Si vous avez l’impression de faire des trous dans vos plateaux en éclaircissant votre pin, ce n’est absolument pas grave. La lumière pénètrera mieux pour éclairer les branches. Le printemps suivant les nouvelles pousses combleront les espaces.


Si vous trouvez trop compliqué de lui former des plateaux, contentez vous de pratiquer une simple taille d'égalisation des nouvelles pousses en juin. le rendu sera immédiat.








Tout comme l'acacia 'Tortilis'


La grâce du Pinus d. ’Tanyosho Compacta' se situe dans son amplitude de par la largeur conséquente de ses plateaux verts lumineux en été. J’aime les comparer aux acacias 'Tortilis' dans les nombreux pays d’Afrique. Cette grâce ne réside pas dans le nombre de plateaux mais plus tôt dans leur finesse et leur capacité à capter la lumière.


Tout le potentiel de l’arbre est alors mis en exergue au premier coup d’oeil. Rien n’est négligé, que ce soit le tronc les branches, les brindilles et les houppiers qui ne se volent pas la lumière.


Au travers de cette façon de tailler on oubli certaines tailles en nuage ou les plateaux sont quelques fois ronds, sans transparence, et manquant surtout de naturel..


Les soins à apporter à ce pin sont les mêmes que ceux du pin densiflora 'Jane Kluis' (voir la rubrique le concernant). Si votre pin ne se développe pas plus de dix centimètres par an en pleine terre, amendez le avec du fumier déshydraté ou de la corne broyée. S'il est en pot, ne ménagez pas les arrosages à partir de mars -d'avril, jusqu'en septembre. Voyez la rubrique arrosage dans le texte sur le rempotage. En pot ou en bac, si le pin ne manque pas d'eau, il sera d'autant plus lumineux l'été.

Des boules de soie blanche en début d'automne sur le feuillage, doivent vous alerter qu'elles renferment des centaines de chenilles processionnaires. Ces chenilles peux gourmandes en été, s'avèrent très voraces en automne au fur et à mesure qu'elles grossissent. Le remède le plus efficace est de couper une branchette qui supporte le logis, puis de détruire l'ensemble. (Cette chenille est très rare chez ce type de pin)

                                                       

Les soins du Pinus densiflora 'Tanyosho Compacta'

Bien que ces deux pins se ressemblent beaucoup, on remarque tout de même quelques différences de volume et de couleur.


Si vous possédez le Pinus d. 'Umbraculifera', sachez que l'on peut pratiquer sur lui aussi de très belles tailles Niwaki, même si celui-ci est déja âgé.


Se développant plus vite et plus haut, le Pinus d. 'Umbraculifera' sera davantage approprié aux grands espaces. Il a cependant l’inconvénient d’être un peu moins souple au niveau de ses branches que son cousin le Pinus d. 'Tanyosho Compacta'     qui lui possède des aiguilles plus claires et plus fines.



Le Pinus d. "Tanyosho Compacta" est souple naturellement grâce à ses branches nombreuses et fines, ce qui facilite le travail de stucture.




Le choix du P.d.'Tanyosho Compacta' ou du P. d. 'Umbraculifera'

Rangée gauche : Pinus densiflora 'Umbraculifera'  (12 à 15 ans)

Rangée de droite : Pinus densiflora 'Tanyosho Compacta'  (12 à 15 ans)

En présence du pin densiflora 'Tanyosho Compacta' dans votre petit espace , vous appréciez la douceur de son feuillage, sa luminosité, son amplitude, vous ressentez sa force naturelle jaillir de la terre, pour s'offrir au soleil...



Depuis les années 90, je produis et vends dans mes pépinières le Pinus d. ‘Tanyosho Compacta' à différents stades de végétation (5 ans à 15 ans).



Un travail délicat sur son tronc, donne au pin d. Tanyosho Compacta l’aspect esthétique et complet d’un arbre adulte. Celui-ci vous fera vivre les même sensations que le pin parasol géant, et ceci dès ses premières années.    



Renseignez- vous.  Y. B.

yves@brenelia.com




Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014

Lorsque le tronc est suffisamment gros, on peux couper à la base, quelques grosses branches si nécessaire...

Photo de gauche prise en automne

Photos en haut et à droite, prises en juillet aux Jardins d'Yves