Le Niwaki

Pinus densiflora 'Jane Kluis'

AccueilAccueil.htmlContact_et_Vente.htmlshapeimage_5_link_0
Credit photo : yves brenelière-2014

Pinus densiflora (type)

                     Famille : Pinacées.

                     Genre : Pinus

                     Nom commun : Pin rouge du Japon.

                     Origine : Asie ( Nord - Est ) et Japon.

                     Rusticité : Résistant au froid et à la chaleur.

                     Exposition : Plein soleil.

                     Texture du sol : Tous les sols bien drainés.

                     Port de la plante : Elégant et souple.

                     Hauteur adulte : 15 à 20 mètres.

 

Les pins Densiflora sont des grands pins à écorce rouge orange. Les aiguilles vert clair, souples, mesurent de 3 à 4 centimètres de longueur et sont disposées par deux.

MERVEILLEUSE VARIETE DE PIN DE PETITE TAILLE

Le Pinus densiflora 'Jane Kluis' est un pin de petite taille. Il mesure 1,50 mètre en 10 ou 15 ans. Il a été découvert récemment dans les années 1970 par Rudolph Kluis de Marlboro dans le New Jersey.


Peut-être est-ce un hybride ? Sa forme naturelle adulte ressemble à un parasol légèrement plus large que haut. Sa principale particularité se situe au niveau de sa structure; il se développe en formant naturellement des mouvements au niveau du tronc et de ses branches. Je dirais qu'il a naturellement une forme horizontale. Il aime le plein soleil,  au moins une bonne partie de la journée.


Comme tout l'ensemble des pins, il ne faut en aucun cas le planter à l'ombre. Il s’accommode de tous les sols drainés. Un apport de terre de bruyère au moment de la plantation l'aidera beaucoup dans les premières années. Il peut résister aux basses températures (-20°C). Son utilisation est très vaste : rocailles, bacs, bonsaï ainsi que la taille NIWAKI.


Après plusieurs dizaines d’années de pratique dans la culture des divers pins de petites tailles, je suis convaincu que cette magnifique variété méconnue est des plus appropriées à tout point de vue pour les petits jardins même en dehors de la taille NIWAKI.

Pinus densiflora 'Jane Kluis'

Vers la fin de l’été, on remarque ses gros bourgeons blancs et rosés au centre des couronnes d’aiguilles.


Chaque pousse en hiver comporte en terminaison de cinq à huit bourgeons de diverses grosseurs.


Au début du printemps (avril) ces bourgeons grossiront et seront remarquables de luminosité comme pour nous alerter de ce qui va suivre.


Ceux-ci donneront autant de nouvelles pousses à partir du moi de mai.


Avec la chaleur du printemps, les bourgeons commencent leur course vers la lumière.

Descriptif végétatif

Ces bourgeons se transforment petit à petit en pousses plus ou moins rougeâtres, selon le sol ou le pin réside.  les nouvelles pousses sont recouvertes au début de petites aiguilles naissantes vert clair.  

   

Les pousses centrales (les plus grosses) occupent l’espace supérieur. Quant aux autres, les latérales, plus petites, elles combleront l’espace périphérique. Le pin D. (Jane Kluis)  est si dense que tous les espaces sont remplis.


Les aiguilles s’allongent en juin pour retrouver leur dimension définitive en juillet.


En début d'automne l'ensemble des aiguilles s'aplatissent. Celles-ci s’ouvrent comme un éventail. Ce phénomène fait ressembler les jeunes branches à des  goupillons ensoleillés et rend le pin très attrayant pendant tout l’hiver.

Bien que l’on puisse obtenir de ce pin une forme tabulaire naturelle, il est possible  de réaliser des merveilleux bonsaïs. On peut aussi construire tout autant des pièces larges et hautes, taillées de façon NIWAKI. Sur le Niwaki aucune intervention de taille est  donc nécessaire au niveau des racines les années qui suivent la plantation, contrairement au bonsaï.


La taille NIWAKI se pratique sur des sujets directement plantés en pleine terre.


Sur terrasses, on a aussi le choix de les placer dans des grands pots. En pleine terre, on utilise des bacs, ou pots, sans fond, ce qui donne l’illusion d’un grand bonsaï. La tâche de l’arrosage est de ce fait, réduite.



On pratique la taille NIWAKI sur le Pinus densiflora 'Jane Kluis' même si celui-ci est de forte taille.


Il est aussi possible de le former en l’accompagnant dans sa croissance. Dans ce dernier cas, je dois créer tout d’abord un mouvement sur le tronc tout en recherchant un équilibre de l’ensemble du pin. Je sélectionne petit à petit les branches les mieux distribuées. Celles qui seront éliminées en premier sont celles qui sont les plus verticales. Ensuite les brindilles que je retire sont celles qui sont parallèles à une autre, puis celles qui se dirigent vers le bas ou vers le haut. En quelque sorte je forme petit à petit un plateau ou je dois percevoir branches et brindilles bien en éventail. Rassurez-vous ce pin est si dense, que le printemps suivant vous apportera suffisamment de feuillage, même si lors de la taille de structure vous le trouvez très éclairci. Tous les éléments composant le pin ont autant d'importance les uns que les autres (tronc branches brindilles aiguilles) et tous doivent être bien éclairés. Le pin dans son ensemble sera très lumineux..


Si je veux que le tronc grossisse, une abondance de branches sera nécessaire les premières années. Lorsque je ne choisis de tailler mon pin qu’après plusieurs années, ce qui est important, c’est de donner plus de mouvement au tronc tant que celui-ci est encore flexible. Le mouvement du tronc et des branches peut se faire à l’aide de cordelettes et de bambou. Le mouvement naturel des branches aide beaucoup la construction de la structure du pin.


Attention, si on veut que le pin progresse en hauteur, il ne faut en aucun cas couper ou réduire la tête, c'est-à-dire les pousses les plus hautes, ou plutôt l’un des derniers bouquets comportant quelques années de pousses. La pousse centrale constituera la continuité du tronc, elle peut être relevée à l'aide d'un bambou. On choisit celle qui est la mieux susceptible d’être le prolongement du tronc déjà formé. Toutes les autres pousses printanières peuvent être réduites ou égalisées en mai ou en juin.

Technique de taille niwaki du Pinus densiflora 'Jane Kluis'

Les plateaux s’harmonisent au printemps par la taille des nouvelles pousses. On les diminue en les égalisant tout en s’alignant sur les plus basses. On peut prodiguer une coupe plus ou moins longue selon si on veut baisser un plateau ou bien au contraire l’élever par rapport à un autre plateau. Ceci se fait avec un outil bien aiguisé (cisailles japonaises)


La taille des pousses nouvelles ou égalisation se pratique entre mai et juin. Elle a pour but de peaufiner le plateau. Je les taille personnellement fin juin afin de profiter au maximum de la végétation naissante et lumineuse. Aussi la vigueur des pousses au printemps fait grossir les branches et le tronc. Donc ne vous précipitez pas à tailler trop rapidement en mai.  Appréciez plutôt cette belle végétation naissante et lumineuse. Deuxième quinzaine de Juin est la période préférable pour tailler, en prenant soin de ne pas couper les aiguilles. Utilisez la pointe de votre cisaille Japonaise.


La taille des nouvelles pousses du printemps

Donner du mouvement au tronc tant que celui-ci est encore flexible

Les bourgeons naissent en juillet au plus tard, aux extrémités de chaque coupe. Ces derniers  ainsi formés feront autant de pousses nouvelles l’année suivante.


Si on coupe plus tard en été, les dernières pousses de l’année, les bourgeons nouveaux n’auront pas le temps de se former avant la descente de sève du mois de septembre.


Prenez garde de ne pas tailler trop courtes les pousses juvéniles, cela aurait une incidence néfaste sur la vitalité du pin. Aussi la formation des nouveaux bourgeons serait altérée.


Si votre pin n’a pas beaucoup poussé au printemps, contentez vous d’égaliser juste les pointes des pousses les plus élevées. Arrosez le plus souvent après l’avoir bien nourri. Le besoin en eau des pins durant les trois mois de végétation du printemps est très important.


Essayez de couper les pousses avec la pointe de l'outil en évitant de couper les aiguilles.



Les atouts nouveaux dans le cadre de la taille NIWAKI



Soustraire, c'est aussi rajouter des éléments nouveaux dans le cadre de la taille NIWAKI.


Il est nécessaire de patienter quelques années afin d’avoir un résultat probant de pin taillé en NIWAKI vu que la transparence est primordiale et qu’elle ne peut exister que si le sujet a développé un volume suffisant.


Heureusement il n’est pas nécessaire d’attendre longtemps pour apprécier son travail. N’oublions pas que ce n’est pas le but qui compte, mais le chemin.

 


Les soins à apporter au Pinus densiflora 'Jane Kluis'

En automne vers le mois d'octobre, il est nécessaire de retirer les aiguilles mortes entre les brindilles. Ce sont les aiguilles nées l'année précédente.


On doit nourrir le pin, à plus forte raison s’il vit en pot ou en bac. Des granulés de fumier vendus dans le commerce seront placés en surface puis légèrement enterrés avec une griffe. La corne broyée est aussi un engrais organique très riche. Ceci peut se faire à partir de l’automne jusqu’au printemps. Quelques poignées suffisent pour nourrir le pin.



Les éventuels parasites (ceux-ci sont toujours la conséquence d'un problème en amont)



Quelques fois, des parasites comme les pucerons laineux (blanc) peuvent apparaître sur les branches et les nouvelles pousses du printemps.  Le plus souvent, la présence de ces parasites est liées aux difficultés que le pin rencontre quand il est en pot ou en terre. Ce peut-être un manque d’eau au printemps ou en été ou pas suffisamment d’ensoleillement. Une terre compactée, est  aussi un handicap sérieux qui empêche la végétation. Les pucerons en sont aussi le signe et la conséquence. Sur les pucerons essayez le traitement naturel au savon noir. Voyez aussi à régler le problème en amont :  changer le pot pour un plus grand, ou décompacter la terre et faire un apport de terre de bruyère ou de fumier granulé à l'automne, pour alléger le sol et nourrir. Arrosez plus souvent.


Une fourmilière dans un pot est souvent néfaste indirectement, puisque les fourmis creusent des galeries à l’intérieur de la motte. Cela ne facilite pas l’arrosage étant donné que l’eau traversera la motte sans qu’elle imbibe celle-ci.

La présence des fourmis, se joint aussi à celle des pucerons sur les aiguilles ou les brindilles. Les fourmis se délectent du miellat des pucerons.





Le NiwakiLe_Niwaki.html
Pinus densiflora 'Jane Kluis'
Technique de tailleTechnique_de_taille.html
Rempotage des pinsRempotage.html
Les Jardins d'YvesLes_Jardins_dYves.html
Pinus densiflora 'Tanyosho Compacta'Pinus_densiflora_Tanyosho_Compacta.html
Prunus lusitanica 'Brenelia'Prunus_lusitanica_Brenelia.html
Contact et VenteContact_et_Vente.htmlContact_et_Vente.htmlshapeimage_21_link_0

Plutôt que de les tailler trop tôt, appréciez sa belle végétation naissante et lumineuse!

Stages de taille NiwakiStages_de_taille_Niwaki.htmlContact_et_Vente.htmlshapeimage_22_link_0