Le Niwaki

Réaliser mon arbre NIWAKI, c’est révéler mon être profond. Cet art basé sur la lenteur me relie à ma source intérieure. Il construit le miroir de ma sérénité.

Introduction

Depuis 1976, date à laquelle je me suis installé comme pépiniériste, je ne cesse de rechercher tout ce qui peut dans mes jardins et dans ce que je suggère à mes clients, renforcer les ambiances de sérénité.

Si je taille mes arbres façon NIWAKI, c’est parce que cette passion me procure beaucoup de paix. Cette démarche me demande énormément de rigueur et de soin. C’est une attention et un engagement,  une convention et un lien entre la nature et moi.  Ces arbres que je côtoie depuis de nombreuses années, parfois pendant plus de 20 ans, ne sont pas structurés n’importe comment. Je les conduis tout comme ils me conduisent. Je cherche cependant à leur donner la forme d’un vieil arbre auprès duquel j’aime me ressourcer.

Véritable chemin de vie, l’arbre NIWAKI construit sa force sur la grosseur de son tronc et de ses racines saillantes. Il décrit des mouvements au niveau de son tronc et de ses branches. Il s’équilibre tout comme un danseur qui ne chute pas. Il dégage de l’harmonie par sa présence, sa transparence et son élégance.

Ma passion de la taille Niwaki naît de l'observation des vieux arbres

L'arbre est un guide..

Je respecte l'enseignement traditionnel japonais de l'art du Niwaki. Je n'ai pas la prétention d'égaler ce savoir bien loin de là. Je suis convaincu néanmoins que cet enseignement et cette connaissance peuvent être à notre portée si on sait observer la nature proche de nous et si on se laisse s'en imprégner.

Mon école ne se situe pas dans les livres. Elle se situe dans la nature, dans l’observation du comportement des arbres vieillissants. Lors d’une promenade, en sillonnant les chemins, au travers des forêts, je reste en arrêt devant un arbre séculaire. Pourquoi ?

La réponse est bien sur en moi. Elle réside dans ma demande d’informations. Le vieil arbre se présente comme un maître qui voudrait m’indiquer la route à suivre. N’oublions pas qu’avant d’en arriver à concevoir sa forme ou structure imposante, il a dû subir bien des contraintes : neige, tempêtes, sécheresse ou ravinements dus aux pluies etc. Toutes ces épreuves ainsi que le dépassement de celles-ci sont inscrits en lui.

Pour moi, un bel arbre n’est pas forcément droit, grand, parfait. Un bel arbre, c’est celui qui transmet sa puissance de survie et de vie.  Son architecture en est l’aboutissement.

Il m’encourage dans mon chemin de vie. Il devient mon miroir. A travers la sérénité qu’il suscite en moi, il m’indique que le temps est mon allié..





De l'arbre de montagne à la taille Niwaki des pins

L'importance du ressenti..

Mon approche de la taille Niwaki

AccueilAccueil.htmlContact_et_Vente.htmlshapeimage_7_link_0
Credit photo : yves brenelière-2014
Credit photo : yves brenelière-2014
Mon approche
Le NiwakiLe_Niwaki.html
pinus densiflora 'Jane Kluis'Pinus_densiflora_Jane_Kluis.html
Technique de tailleTechnique_de_taille.html
Rempotage des pinsRempotage.html
Les Jardins d'YvesLes_Jardins_dYves.html
Pinus densiflora 'Tanyosho Compacta'Pinus_densiflora_Tanyosho_Compacta.html
Contact et VenteContact_et_Vente.htmlContact_et_Vente.htmlshapeimage_17_link_0
Prunus lusitanica 'Brenelia'Prunus_lusitanica_Brenelia.html

Chêne pédonculé. Marais de Brains (44)                                                                                                                                           

Châtaigner de Baden (56) 400 ans (à droite)

                                                                                                           

                                                                                                           

Pin sylvestre - hauteur 2,5 m - largeur 5 m - âge environ 100ans (Massif de la Sainte Baume en 1990 )

Credit photo : yves brenelière-2014


REALISER MON ARBRE NIWAKI

Pour en arriver a ce résultat, me semble t- il très agréable à regarder, il a fallu que beaucoup de branches meurent étouffées par d’autres plus éclairées. Sans vouloir faire l’éloge macabre  de la Nature, j’essaie de comprendre que la beauté qu’elle élabore s’associe à sa force de survie. De ces arbres esthétiques et magiques construits par mère nature à la taille NIWAKI, il n’y a bien sur qu’un petit pas.   

Y.B.

OBSERVONS CE QU'EVEILLENT LES ARBRES EN NOUS


L'arbre vénérable a de nombreux messages à nous communiquer alors qu'un jeune ne transmet pas les mêmes émotions.


En observant les pins poussant dans les zones rocheuses et arides des montagnes, j'ai remarqué que leur beauté n'était pas conventionnelle. Cette magnificence qui se dégage m'attire beaucoup plus que celle des arbres qui se sont développés sans difficultés en terre riche.


Cette grâce que je ressens est, je pense, directement liée à la puissance de survie que l'arbre a déployée lentement face à toutes les difficultés rencontrées durant toute sa vie. Dans cet environnement hostile, l'arbre ne peut être immense et droit, cependant il dégage le merveilleux.


Il fait corps et fusionne avec la roche montagneuse. L' arbre est fortement implanté dans la pierre, il est souvent de petite taille. Son tronc est fort et large à sa base. Ses racines sont quelques fois saillantes. Il s'élève lentement comme si le temps ne comptait pas. Il se met en retard en dessinant des mouvements. Les branches; pour ne pas se gêner, dans un grand respect de l'espace, se disposent horizontalement, distantes les unes des autres. Elles offrent ainsi un maximum de lumière à leur feuillage transparent.



LA MAGIE DE MERE NATURE


Ce pin sylvestre, véritable "chemin de vie" est si transparent et discret qu'il semble avec humilité se fondre dans le paysage.


















CHENE


Paisiblement tu as germé

                                     Personne ne t'avait remarqué

          Très lentement tu as grandi

                                                   Les ronces ne t'ont pas épargné

                  Les oiseaux nichent en ton feuillage

                                                                      Ils ont respect de ton grand âge

                                           Tu as subi bien des tempêtes

                                                                                        Mais tu as bravé tous les temps

                                        Tu as vu grandir les enfants

                                                                      Et puis mourir les grands parents

                           Un jour un homme s'est arrêté

                                                            Combien de stères il a compté

                                Tout doucement tu t'es couché

Dans un grand cri tu as pleuré.


Y.B. 

     

Pin sylvestre dans le nord de l'Ardèche. Celui-ci est recouvert de neige tous les hivers.

Stages de taille NiwakiStages_de_taille_Niwaki.htmlContact_et_Vente.htmlshapeimage_20_link_0